www.meteo-pro.fr

 

 

 

L’automne 2006, le plus chaud depuis 1950


Sur les trois derniers mois, les températures sont supérieures de 2,9 degrés à la moyenne saisonnière.

Dans le détail, le mois de septembre a été supérieur de 2,9 degrés à la normale et octobre de 3,3 degrés. Novembre devrait dépasser de 2,4 degrés la moyenne saisonnière, malgré un début de mois très frais.

Septembre et novembre 2006 sont ainsi les seconds plus chauds depuis 1950, alors que novembre devrait se classer à la quatrième place. Et décembre pourrait également s’avérer plus doux qu’à l’accoutumée, selon Météo-France.

Interrogé par l’AFP, Serge Planton, du Service de recherche sur le climat à Météo-France, estime que "cela va dans le sens de ce à quoi on s'attend, mais on ne peut pas en tirer des conclusions" sur le réchauffement climatique. "Les enseignements ne peuvent être tirés que de la répétition" indique-t-il, tout en ajoutant : "nous constatons simplement que les moyennes continuent d'augmenter." Ainsi, depuis que les statistiques sur le climat existent, "les dix dernières années les plus chaudes l'ont été au cours des 17 dernières années".

Cet automne doux, voire chaud dans le sud de la France, où le thermomètre a parfois franchi les 20 degrés fin novembre, a des conséquences sur la flore, la faune (sur les migrations des oiseaux, notamment) et aussi sur l’activité humaine. Ainsi, l’ouverture des stations de ski dans les Pyrénées, prévue début décembre, devrait être repoussée.

Bien sûr, ce phénomène ne s’arrête pas aux frontières. Toute l’Europe de l’Ouest est concernée par ces températures exceptionnellement clémentes, notamment la Suisse, l’Allemagne et le Danemark.

 

 

 

 

Plan du site

Mentions légales

Météo-PRO.fr